Mortinaissances et décès chez les nourrissons liés au tabagisme pendant la grossesse et aux inégalités socioéconomiques


Mortinaissances et décès chez les nourrissons liés au tabagisme pendant la grossesse et aux inégalités socioéconomiques

Une nouvelle recherche publiée sur bmj.com rapporte aujourd'hui que traiter le problème du tabagisme pendant la grossesse peut aider à réduire les inégalités socioéconomiques dans les mortinaissances et les décès chez les nourrissons jusqu'à 30 à 40 pour cent.

Sans aucun doute, le tabagisme pendant la grossesse a été associé à une mortinaissance. En outre, les décès et les taux de tabagisme chez les nourrissons varient considérablement avec la position socioéconomique. Afin d'en savoir plus, une équipe de chercheurs a commencé à mesurer les effets du tabagisme pendant la grossesse et l'écart des inégalités sociales dans les mortinaissances et les décès chez les nourrissons.

Ils ont évalué les enregistrements de 529 317 naissances célibataires vivantes et 2 699 mortinaissances livrées entre 24 et 44 semaines de gestation en Écosse de 1994 à 2003.

Des informations sur le tabagisme pendant la grossesse ont été recueillies. Un score de privation a été désigné en utilisant des données de code postal du recensement de la population de 2001.

Les résultats montrent que les mères les plus défavorisées ont tendance à être plus jeunes. Ils étaient plus susceptibles de fumer et de donner naissance à des bébés prématurés ou à faible poids à la naissance. De la même manière, les mères les moins démunies étaient plus susceptibles d'être plus âgées, de ne pas fumer et moins susceptibles de donner naissance à des bébés prématurés ou à faible poids à la naissance.

Le taux de mortinatalité est passé de 3,8 pour 1 000 dans le groupe le moins privé à 5,9 pour 1 000 dans le groupe le plus démuni. Le taux de mortalité infantile est passé de 3,2 pour 1 000 dans le groupe le moins défavorisé à 5,4 pour 1 000 dans le groupe le plus démuni.

Dans la catégorie la plus défavorisée, les mort-nés étaient de 56 pour cent plus susceptibles et les décès infantiles étaient 72 pour cent plus susceptibles, comparativement à la catégorie la moins démunie.

Le tabagisme pendant la grossesse représentait 38 pour cent de l'inégalité dans les mort-nés et 31 pour cent de l'inégalité dans les décès chez les nourrissons. Les femmes du groupe le plus démuni étaient trois fois plus susceptibles de fumer pendant la grossesse que dans le groupe le moins privé.

En conclusion, les auteurs proposent de s'attaquer au tabagisme pendant la grossesse et de réduire l'exposition des nourrissons à la fumée de tabac dans l'environnement postnatal. Cela aidera à réduire les mortinaissances et les décès infantiles en général, ainsi que de réduire les inégalités socioéconomiques dans les mort-nés et les décès chez les nourrissons éventuellement jusqu'à 30 à 40 pour cent.

Néanmoins, ils soulignent que le fait de prendre des mesures pour fumer seul est sans doute suffisant. Il est nécessaire d'adopter d'autres mesures pour améliorer la situation sociale, le soutien social et la santé des mères et des nourrissons.

«Contribution du tabagisme pendant la grossesse aux inégalités en mortinatalité et décès chez les enfants en Écosse 1994-2003: étude rétrospective basée sur la population à l'aide de dossiers de maternité hospitalière"

Ron Gray, épidémiologiste clinicien, Sandra R Bonellie, conférencière en statistique, James Chalmers, consultant en médecine de la santé publique, Ian Greer, doyen, Stephen Jarvis, professeur émérite, Jennifer J Kurinczuk, lecteur en épidémiologie périnatale, Claire Williams, statisticienne

BMJ 2009; 339: b3754

Doi: 10.1136 / bmj.b3754

Bmj.com

Zeitgeist Moving Forward [Full Movie][2011] (Médical Et Professionnel Video 2021).

Section Des Questions Sur La Médecine: La santé des femmes