L'exercice risque de réduire le risque de pierre rénale des femmes âgées


L'exercice risque de réduire le risque de pierre rénale des femmes âgées

L'exercice peut réduire le risque de calculs rénaux des femmes plus âgées, selon une nouvelle étude.

La recherche a été menée par des experts de l'Université de Californie, du Centre médical de San Francisco, de l'Université de Georgetown et de l'École de médecine de l'Université de Washington qui ont recueilli et examiné des données provenant de plus de 85 000 femmes ménopausées aux États-Unis.

Tous les sujets âgés de 50 ans et plus ont participé à l'étude de Women's Health Initiative. On leur a donné un examen pour mesurer leur poids et leur taille afin que les médecins puissent déterminer leur IMC (indice de masse corporelle).

Des enquêtes annuelles ont été données aux participants afin que les experts puissent suivre l'alimentation qu'ils mangeaient. Les scientifiques ont voulu prendre en compte les facteurs connus pour abaisser le risque de calculs rénaux, comme la consommation de beaucoup de liquides et la consommation de moins de sel ou de viande.

Les bénévoles ont signalé combien d'activité physique ils ont généralement obtenu, ce qui s'est traduit par des «MET» - une mesure de combien d'effort est mis dans une activité. Deux heures et demie de marche, par exemple, ou une heure de jogging, se traduit par 10 MET par semaine.

Trois pour cent des femmes avaient développé une arène rénale après environ 8 ans. Les bénévoles qui ont atteint 5 MET chaque semaine avaient une probabilité réduite de 16% pour les calculs rénaux, par rapport à ceux qui n'ont pas eu d'exercice.

Avec 5 à 10 METs chaque semaine, la probabilité a été réduite de 22%, et avec 10 MET ou plus, le risque a été abaissé de 31%.

L'élément important dans l'abaissement du risque de calculs rénaux n'est pas l'intensité de l'exercice, mais le montant , Expliquent les auteurs.

La réduction de la quantité d'aliments riches en calories consommés peut également aider à réduire le risque de calculs rénaux chez les femmes ménopausées de plus de 40% , Ont découvert les chercheurs.

Selon HealthDay News , A déclaré le porte-parole de l'AUA, Kevin McVary, dans un communiqué de presse:

"Les calculs rénaux sont un état de santé très fréquent et, comme dans la plupart des conditions de santé, la prévention est essentielle. Bien que nous savons que le régime alimentaire est l'un des nombreux facteurs qui peuvent favoriser ou inhiber le développement des reins, cette étude montre que les changements de style de vie tels que l'exercice peuvent également aider Empêcher que des pierres ne se forment chez les femmes ménopausées. D'autres recherches sont nécessaires pour comprendre si cette observation est exacte pour d'autres données démographiques ".

Les résultats de l'étude, présentés lors de la réunion annuelle de l'American Urological Association, devraient être considérés comme préliminaires jusqu'à ce qu'ils soient publiés dans un journal évalué par des pairs.

Chaque année, plus de 3 millions de personnes aux États-Unis demandent l'aide d'un fournisseur de soins de santé pour les calculs rénaux et plus d'un demi million de personnes visitent un service d'urgence.

Une étude antérieure a montré que le tabagisme et la consommation d'alcool sont responsables de l'augmentation spectaculaire chez les femmes qui développent des calculs rénaux.

Mal de dos : 5 exercices pour soulager le mal de dos et éviter la hernie discale et la sciatique (Médical Et Professionnel Video 2021).

Section Des Questions Sur La Médecine: Pratique médicale