La loi sur les soins abordables: réforme des soins de santé aux états-unis


La loi sur les soins abordables: réforme des soins de santé aux états-unis

La Loi sur les soins abordables, également appelée Loi sur la protection des patients et les soins abordables (PPACA) est devenue loi le 23 mars 2010. Selon le ministère américain de la Santé et des Services sociaux, la loi «remet les consommateurs à la charge de leurs soins de santé."

L'acte a été signé par le président Barack Obama, et il est informellement connu sous le nom de "Obamacare".

L'objectif était d'améliorer le système de soins de santé des États-Unis en élargissant la couverture de santé à plus d'Américains et en protégeant les titulaires de polices d'assurance maladie existants.

Plus de couverture annulée pour les malades

Les réformes de l'assurance-maladie ont apporté plus de protection à de nombreux Américains.

Les personnes qui avaient déjà une assurance maladie bénéficieraient de diverses façons.

La Loi a empêché les compagnies d'assurance d'annuler la couverture lorsque les gens sont tombés malades, et les coûts de la main-d'œuvre seraient couverts pour les services préventifs et de dépistage éprouvés, comme les mammographies, l'écran du diabète ou le dépistage du sein et les coloscopies.

Ce dépistage devrait fournir un diagnostic précoce de maladies potentiellement chroniques et graves, lorsque les traitements sont les plus efficaces.

La loi vise à rendre plus facile pour les travailleurs sans assurance maladie et pour ceux qui ont des conditions préexistantes, comme l'asthme ou le cancer, d'obtenir une couverture de soins de santé fiable. Cela donne plus d'accès aux Canadiens à la couverture des soins de santé.

Enfants sur plans parentaux jusqu'à 26 ans

La Loi signifie que les jeunes adultes peuvent rester sur les plans de santé de leurs parents jusqu'à 26 ans. Cela comprend ceux qui ne vivent pas avec leurs parents, ceux qui ne sont pas scolarisés, qui ne dépendent pas financièrement de leurs parents et qui sont mariés. Cependant, les conjoints et la progéniture ne sont pas couverts.

Les jeunes adultes qui avaient déjà quitté un plan appartenant aux parents en 2010 ont eu la chance de s'inscrire à nouveau. Les parents dont les plans étaient déjà en place avant le 23 mars 2010 ont pu entrer chez leurs jeunes adultes dans leurs projets, si ces enfants n'étaient pas admissibles à leur propre plan parrainé par l'employeur.

Les plans de groupe qui ont débuté avant la signature de la Loi n'auraient pas à offrir une couverture médicale aux jeunes adultes qui sont admissibles à une autre couverture de groupe.

Crédits d'impôt pour petites entreprises

La Loi sur les soins abordables vise à aider les petites entreprises à obtenir une assurance maladie pour leurs travailleurs.

Les petites entreprises recevraient une aide pour financer le coût de la fourniture d'une assurance maladie. Les nouveaux crédits d'impôt ont rendu plus abordable pour eux d'acheter une assurance maladie pour les employés.

Les employeurs bénéficieraient du crédit d'impôt s'ils:

  • Fournir des soins de santé à leurs employés
  • Ne comptez pas plus de 25 travailleurs à plein temps
  • Payer un salaire annuel moyen inférieur à 50 000 $.

À compter de 2014, le crédit d'impôt était de 50% pour les petites entreprises et de 35% pour les entreprises à but non lucratif.

Plus de sécurité pour les Américains vulnérables

Les compagnies d'assurance ne seraient plus autorisées à refuser la couverture sanitaire aux enfants âgés de moins de 19 ans avec une condition, un handicap ou une maladie qui se sont développés avant que leurs parents ne demandent une couverture.

À partir de 2014, il s'agissait de s'adresser à quiconque, peu importe l'âge.

Les compagnies d'assurance ne pourraient pas non plus augmenter les primes pour les nourrissons ou les enfants en raison d'une condition ou d'un handicap préexistant.

Les adultes qui avaient déjà été privés de couverture en raison d'une condition préexistante et qui n'avaient pas reçu d'assurance pendant 6 mois ou plus recevraient maintenant une assurance.

Le régime d'assurance des conditions préalables (PCIP) était destiné aux adultes qui ne pouvaient pas se couvrir en raison d'une maladie préexistante, comme le diabète ou le cancer. À partir de 2014, la Loi leur a permis d'accéder.

Les personnes inscrites dans la partie D de Medicare sont souvent tombées dans un écart de couverture, souvent appelé «trou de beignet». Ces personnes recevraient maintenant une réduction de 50 pour cent sur les médicaments d'ordonnance de marque et une réduction de 7 pour cent sur les médicaments génériques.

Dans le passé, dès qu'une personne dans la partie D de Medicare avait dépensé un montant préétabli, d'autres dépenses devaient être payées pour totalement déboursé. L'objectif était d'éliminer progressivement ce problème dans les 10 ans.

Les patients atteints d'assurance-maladie sont devenus admissibles à des mammographies, à des coloscopies et à d'autres services préventifs, et toutes les nouvelles politiques de santé doivent offrir gratuitement ces types de services de dépistage et de prévention.

Nouveaux avantages à partir de 2014

En 2014, un certain nombre d'avantages devraient entrer en vigueur.

À partir de janvier 2014, les entreprises ne pourraient plus refuser les polices d'assurance maladie ou augmenter les primes pour les personnes ayant des conditions préexistantes. Les sociétés ne pourraient pas non plus augmenter les primes en raison du genre de la personne, comme cela s'est déjà produit dans certains cas.

L'assurance doit maintenant couvrir des conditions préexistantes.

Les avantages essentiels pour la santé et la couverture seraient garantis pour presque tous les Américains. Un ensemble d'avantages de base serait disponible sur les marchés ou les échanges d'état, et tous les échanges énuméreraient les plans de santé offerts, afin que les gens puissent comparer les meilleurs plans.

D'ici 2014, tous les plans d'état de Medicaid devaient offrir au moins:

  • Gestion de la maladie chronique (comme l'asthme ou le diabète)
  • Visites de la salle d'urgence
  • Hospitalisations
  • Services de laboratoire
  • Maternité et soins néonatals
  • Santé mentale
  • Prescriptions
  • Soins préventifs.

La plupart des Américains qui n'avaient pas encore d'assurance maladie ou de couverture médicale devaient s'assurer qu'ils l'avaient fait d'ici 2014. Une aide financière était disponible pour ceux qui ne pouvaient pas se le permettre.

Les personnes qui ont décidé de ne pas être couvertes devront payer des frais. Certains ont vu cela comme une sorte de taxation, mais quiconque dépensait déjà plus de 8 pour cent de leur revenu mensuel sur l'assurance maladie serait exonéré.

Les limites du dollar sur le montant des soins auxquels les personnes ont droit ont été supprimées progressivement.

Tous ces changements visaient à faire en sorte que la couverture médicale de Medicaid atteigne un plus grand pourcentage de citoyens américains.

À partir de 2015, les médecins seraient payés pour la valeur du service qu'ils fournissent, au lieu du nombre de patients. La loi prévoit également augmenter le nombre total de professionnels de la santé.

La nécessité d'une réforme

Pourquoi ces changements étaient-ils nécessaires?

De 1960 à 2009, les dépenses en soins de santé aux États-Unis sont passées de 5,1 pour cent du produit intérieur brut (PIB) à 17,4 pour cent.

En 2010, plus de 50 millions d'Américains n'avaient aucune couverture sanitaire, et des dizaines de millions avaient une «couverture insuffisante». Parmi les pays les plus riches, seule l'Amérique était dans cette situation.

Les États-Unis étaient également tombés derrière d'autres nations riches dans des indicateurs tels que l'espérance de vie et la mortalité infantile. En 2011, les États-Unis ont classé le numéro 50 dans le monde pour l'espérance de vie.

Pour cette raison, divers groupes de médecins et de santé aux États-Unis ont accueilli favorablement les réformes de la santé.

Que pensent les gens?

Lorsque la loi a été introduite, 56 p. 100 de la population adulte américaine était généralement en désaccord avec la loi. Il y a eu un accord global avec de nombreux points, mais la plupart n'ont pas aidé à obliger chacun à avoir une assurance maladie.

Le Département américain de la santé et des services sociaux (HHS) affirme que la loi fonctionne et que des transformations positives en matière d'accès, d'accessibilité financière et de qualité se produisent.

Depuis l'introduction de la loi, 16,4 millions de personnes supplémentaires ont maintenant une assurance maladie. C'est la plus grande réduction du nombre de personnes sans assurance en 40 ans. Ils notent également que le coût des soins de santé a augmenté au plus bas taux en 5 décennies. De plus, les dommages hospitalisés, des infections aux chutes, ont diminué de 17 pour cent.

Le site Web HealthCare.gov est disponible pour que quelqu'un puisse savoir s'ils sont admissibles à l'aide, à demander une couverture ou à modifier leur statut.

Quel destin pour la réforme de santé de Barack Obama? (Médical Et Professionnel Video 2021).

Section Des Questions Sur La Médecine: Cardiologie