Rad001 montre une promesse dans les patients atteints de cancer des cellules rénales qui ont échoué des thérapies ciblées


Rad001 montre une promesse dans les patients atteints de cancer des cellules rénales qui ont échoué des thérapies ciblées

La cible expérimentale de mammifère oral d'une fois par jour de l'inhibiteur de la rapamycine (mTOR) RAD001 (avec le nom de marque proposé Afinitor), anciennement connu sous le nom de RAD001, prolonge de manière significative la survie sans maladie chez les patients atteints de cancer des métaphores métastatiques qui ont cessé de répondre à une thérapie ciblée, Des enquêteurs ont rapporté ici lors du 33e Congrès annuel de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO).

Bernard Escudier, MD, avec l'Institut Gustave Roussy à Villejuif, en France, a présenté des résultats chez 410 patients qui ont été randomisés dans un design 2: 1 au traitement avec RAD001 10 mg / j plus les meilleurs soins de soutien ou le placebo plus les meilleurs soins de soutien.

Les participants au procès ont été stratifiés selon les critères de risque du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (MSKCC) et la thérapie anticancéreuse antérieure.

Tous les patients avaient un carcinome métastatique des cellules rénales et avaient échoué avec les inhibiteurs de la tyrosine kinase récepteurs multi-ciblés actuellement disponibles sorafenib ou sunitinib ou les deux agents.

L'essai de phase III, connu sous le nom de traitement de cancer de la cellule REnal avec Oral RAD001, a été arrêté tôt pour permettre aux patients affectés au placebo de passer au médicament actif, car il s'est avéré si efficace.

La survie sans progression (PFS) déterminée par l'examen radiologique central, critère d'évaluation primaire de l'étude, a montré une amélioration statistiquement significative avec le traitement RAD001 par rapport au placebo. Plus précisément, la PFS médiane avec RAD001 était de 4,90 mois contre 1,96 mois pour le placebo, ce qui s'est traduit par une réduction de 67% du risque de progression.

L'évaluation par les chercheurs de la PFS a corroboré les résultats de l'examen radiologique central.

Les résultats intermédiaires ont également démontré que RAD001 a considérablement prolongé le temps sans croissance tumorale de 1,9 à 4 mois.

Alors que les réactions indésirables de grade ¾ se sont produites chez 1% ou plus, les patients étaient plus fréquents dans la cohorte RAD001, la plupart étaient temporaires ou considérés facilement faciles à gérer.

Dans l'ensemble, les résultats confirment que RAD001 est le premier et seul agent ayant un bénéfice clinique établi pour le traitement de patients atteints d'un cancer des cellules rénales après une défaillance du traitement par VEGFr-TKI, a déclaré le Dr Escudier.

RAD001 a récemment obtenu un examen prioritaire par la Food and Drug Administration des États-Unis comme traitement pour le carcinome de cellules rénales avancé. Une demande d'autorisation de mise sur le marché a également été déposée auprès de l'Agence européenne du médicament (EMEA).

Un porte-parole de Novartis, qui a développé RAD001, a déclaré que des plans sont en cours pour tester le médicament en association avec le bevacizumab en tant que traitement de première intention dans le carcinome à cellules rénales et aussi pour examiner si le sunitinib ou le RAD001 devrait être utilisé comme première ligne ou deuxième ligne thérapie. Le médicament est également exploré pour une utilisation potentielle dans les tumeurs neuroendocrines, le lymphome, d'autres cancers et la sclérose tubéreuse en tant que thérapie en solo ou en tandem avec des thérapies anticancéreuses existantes.

//www.novartis.com

Jill Stein est un écrivain médical freelance basé à Paris.

Jillstein03 (at) gmail.com

Private Agenda - Tender (RAD005) (Médical Et Professionnel Video 2020).

Section Des Questions Sur La Médecine: Pratique médicale